Abraham Cahan

Abraham Cahan est né en Lituanie en 1860. A l’âge de 22 ans, il s’exile à New York où il vivra jusqu’à sa mort, en 1951. Il y dirige le fameux Jewish Daily Forward, quotidien en yiddish. Son œuvre, écrite en anglais, prend pour cadre le ghetto juif, dont il fut un des principaux observateurs pendant un demi-siècle. La plupart de ses personnages, juifs d’Europe centrale, débarquent à New York où ils doivent réapprendre à vivre, déchirés entre leur culture d’origine et celle de la métropole américaine. 

Le Petit Fiancé (2021, classiques du monde)

Le Petit Fiancé

New York, début du vingtième siècle. Les Juifs de Russie et d’Europe centrale immigrent par milliers. Certains fuient les pogromes, tous espèrent un avenir meilleur. Ils ont pour point de chute le quartier du Lower East Side, le célèbre ghetto. C’est là qu’est née Flora, jeune fille juive dont le rêve est d’épouser le médecin qui fera d’elle une vraie New-yorkaise. Mais son père adoré mijote tout autre chose. L’Amérique et les dollars ne l’ont-ils pas détourné du Dieu de ses ancêtres ? Seul un gendre talmudiste pourrait lui assurer le salut, et ce gendre sera importé de Russie. Comment dès lors convaincre Flora qui découvre avec consternation le jeune immigré timide et maladroit ? Dans ce court roman, Le Petit Fiancé, comme dans la nouvelle Circonstances, Abraham Cahan met en scène, avec drôlerie et férocité, les drames ordinaires de toute immigration, les rêves brisés ou trop chèrement exhaussés, les trahisons, les renoncements, les regrets…